Location de courte durée : Airbnb débarque en France

Airbnb, entreprise spécialisée dans la location chez l’habitant va ouvrir ses premier bureaux français cette année. Créée en 2008, cette start-up a connu un succès retentissant, grâce à un concept novateur. Ses deux créateurs ont imaginé un marché à cheval entre hôtellerie traditionnelle et chambre d’hôte.

Le site Airbnb met tout simplement des particuliers en relation. D’un côte des touristes à la recherche d’une chambre, de l’autre des propriétaires ou locataires disposés à proposer leur toit contre de l’argent.

Airbnb centralise toutes les offres de logements et récupère une commission de 12% sur les toutes les transactions effectuées. Les tarifs sont généralement plus avantageux que ceux des hôteliers, même si le site recense tout type de logement, des plus luxueux aux plus modestes.

L’histoire d’Airbnb est celle d’une success-story à l’américaine. En 2008 a San Francisco, Brian Chesky et son colocataire Joe Gebbia remarquent que les hôtels de leur ville sont régulièrement complets.  Ils décident alors de se faire quelques sous en proposant aux internautes de venir dormir chez eux, sur de simples matelas gonflables.

Le principe marche tellement bien que les deux compères décident d’en faire un business à temps complet, et ils installent leurs bureaux dans leur appartement. Depuis Airbnb a pu se payer des vrais bureaux grâce à un succès rapide. Leur business explose même en 2010, passant de 100.000 à 800.000 locations en une année (110.000 utilisateurs dans le monde). Aujourd’hui, les dirigeants d’Airbnb ont naturellement intérêt à se pencher sur le marché français, Paris étant par exemple la deuxième ville la plus demandée après New-York sur leur site.

Mais leur arriver dans l’hexagone ne devrait pas passer inaperçue.  Les hôteliers vont faire tout leur possible pour empêcher l’essor d’Airbnb et de ses concurrents. Ils ne manqueront pas de les contrer sur le plan juridique. Les services offerts par Airbnb pourraient en effet être assimilés à de la sous-location, qui contrairement aux Etats-Unis, est interdite dans la plupart des cas en France.

Déjà un commentaire sur cet article

  1. […] jQuery("#errors*").hide(); window.location= data.themeInternalUrl; } }); } http://www.ekonomico.fr – Today, 9:39 […]

Laisser un commentaire