25% des agences bancaires fermeront d’ici 5 ans

Après la récente annonce par la Société Générale de la fermeture de 20% de ses agences physiques d’ici 2020, le fondateur du cabinet Score Advisor Guillaume Almera indique que ce phénomène concernera la quasi totalité des banques françaises.

25% d’agences de toutes marques bancaires sont appelées à être fermées dans un avenir proche. C’est ce qui ressort de l’analyse du cabinet Scodre Advisor, spécialisé sur le marché banque & finances. Car sur les 37 000 agences encore ouvertes à ce jour sur le territoire, 15% d’entre elles ne sont clairement plus rentables. Ces établissements rapportent 60% à 70% du chiffre d’affaires du groupe, ce qui laisse de facto de 30% à 40% du CA dégagé par les versions internet et mobile des banques.

Les services en ligne des banques sont la première cause à attribuer à cette page qui se tourne pour les établissements : les clients favorisant plus systématiquement les sites web que le déplacement au guichet. D’autant que les services et les horaires en agences ne satisfont plus une clientèle devenue exigeante.

Une mutation du secteur

Avec le démarrage annoncé du phénomène de fermeture, la France entre simplement à son tour dans la phase de mutation du secteur. Car ailleurs en Europe, la donne a déjà changé : on dénombre 453 agences en Allemagne pour 1 million d’habitants, 196 au Royaume-Uni, 189 au Pays-Bas et encore 780 en France. Le pays est ainsi en retard par rapport à ces voisins européens.

Mais ces fermetures ne seront pas pour autant synonymes de licenciements massifs d’une part (car les établissements bancaires s’appuieront sur les seuls départs à la retraite) ni de fin de l’agence physique d’autre part. Nous assisterons à une nouvelle forme d’agence, peut-être avec moins de personnel, mais certainement plus que jamais centrée autour de la relation clientèle, du services, bref du contact humain. Ce qu’Internet est incapable de produire.

 

Laisser un commentaire