Fin du gel des péages : les tarifs repartent à la hausse

CC/Domaine Publique

CC/Domaine Publique

Ce lundi 1er février 2016 les automobilistes ne vont pas être contents : le gel des tarifs autoroutiers décidé en 2015 par Ségolène Royal après le scandale de la rente que représentent les autoroutes pour les gestionnaires se termine. La première hausse depuis plus d’un an a eu lieu et elle a été largement supérieure à l’inflation.

Le gel des tarifs autoroutiers avait fait oublier, aux automobilistes, que les péages augmentent régulièrement en France. Le dégel, survenu ce lundi 1er février 2016, devrait le leur rappeler. Car les tarifs ont augmenté en moyenne de 1,12% sur le territoire. Quasiment six fois le taux d’inflation qui reste très bas en France (0,2%) et qui, généralement, fait référence.

Les sociétés gestionnaires ont répercuté sur les automobilistes le manque à gagner issu du gel de 2015 ainsi que la hausse de la redevance domaniale. Cette taxe a été augmentée de 50% par le gouvernement avec application au 1er janvier 2016. Un surcoût pour les gestionnaires des autoroutes. Mais ces derniers ont obtenu, lors de la renégociation des concessions, l’autorisation de revoir les tarifs à la hausse en cas d’augmentation des taxes afin de les répercuter sur les automobilistes.

Quant aux hausses, tous les Français ne sont pas logés à la même enseigne. Si la moyenne des hausses est de 1,12%, Cofiroute signe la hausse la moins élevée avec 0,82% d’augmentation. C’est Autoroutes du Sud de la France (ASF) qui signe la hausse la plus élevée : 1,63% soit… deux fois plus que Cofiroute.

Laisser un commentaire