La Chine ouvre davantage son marché intérieur aux Occidentaux

Chine et IDEAfin de rester attractive, la Chine souhaite davantage ouvrir son marché aux investissements occidentaux et y créer un environnement de concurrence équitable. Dans un communiqué rendu public hier, Pékin confirme ainsi qu’il traitera de la même façon les firmes chinoises et étrangères à l’avenir.

Selon le Point, « le régime autorisera des entreprises étrangères à opérer en Chine via des filiales qu’elles contrôlent à 100 %, plutôt que de simples coentreprises avec des partenaires locaux, dans des secteurs comme les équipements ferroviaires ou les motocycles. »

Par ailleurs, poursuit le média, « des investisseurs étrangers pourront également avoir accès à des secteurs qui leur étaient jusque-là farouchement fermés, dont l’audit et le design d’architecture. »

Cette annonce fait suite à une circulaire gouvernementale publiée au mois de décembre, énumérant divers secteurs « où les restrictions drastiques imposées aux étrangers devraient être levées : électronique pour l’automobile, batteries de voitures, transformation de produits agricoles, chimie, parcs de loisirs… »

Le géant asiatique, classé au 84e rang mondial du classement de la Banque mondiale sur le climat des affaires, redoute en effet que les investissements directs étrangers (IDE) ne fléchissent davantage en 2017, après avoir baissé de 23 milliards d’euros en 2016 par rapport à l’année précédente.

Source : Le Point

Laisser un commentaire