La ministre de la Famille souhaite interdire l’accès des sites pornos aux mineurs

Laurence Rossignol, la ministre de la Famille, de l’Enfance et des Droits des Femmes, a indiqué lundi 20 février qu’elle militerait pour que l’accès des mineurs aux sites pornos soit affaibli le plus rapidement possible.

Il faut lutter contre l’industrie pornographique, ce qu’elle suppose d’avilissement pour celles et ceux qui y travaillent. Et il faut lutter contre l’accès des jeunes, des mineurs à l’image pornographique qui est avilissante pour l’amour, l’égalité femmes-hommes et la représentation qu’on a de ce qu’est la sexualité. »

L’ex-Sénatrice de l’Oise n’en démord pas, la sphère pornographique doit être limitée à un public « averti ». Cette dernière a donc décidé d’étrenner une série de débats sur la problématique avec des personnalités de l’Église mais également extérieures au domaine ecclésiastique, via la plateforme Padreblog animée par des prêtres catholiques.

Le but : combattre des clichés répandus par la pornographie, « une violence faite aux femmes, (assimilée) à une forme d’exploitation sexuelle pour celles qui jouent dans ces films. » D’autant plus que « l’accès facile à la pornographie est aussi une violence faite aux enfants », renchérit-elle.

Si l’ampleur de la tâche ne l’effraie pas, la ministre avoue néanmoins que ce combat est rendu très complexe par la localisation même de ces plateformes sulfureuses, situées hors du champs législatif hexagonal.

Elle déplore notamment un système d’identification par carte bancaire, très perméable si le site est installé à l’étranger, tout en soulignant que les mesures de contrôle parental restaient parallèlement perfectibles.

Source : The Huffington Post

Laisser un commentaire