La diaspora chinoise accentue sa présence dans l’économie française

Investissement Chine FranceLa communauté chinoise a nettement accentué sa présence sur le marché hexagonal depuis 2013. Grands groupes, commerces de proximité, filières-clés, la diaspora diversifie son champs d’action.

« Depuis quatre ans, on observe une tendance à la hausse en termes de valeur. Ce phénomène est normal et accompagne l’internationalisation ainsi que la maturation de l’économie chinoise », résume Françoise Nicolas, directrice Centre Asie à l’Institut français des relations internationales.

Et pour cause, nombreux sont les cas d’investissements chinois ayant animé l’activité médiatique ces derniers mois sur le sol français : Club Med, Olympique Lyonnais, viticoles du Bordelais, poudre de lait infantile, aéroport de Toulouse, pour ne citer qu’eux.

Si les structures d’envergure sont ciblées, d’autres secteurs sont également systématiquement visés par les entrepreneurs individuels, à l’image des commerces de proximité tels que les bars-tabacs ou le marché du textile.

Concrètement, cette manne financière a atteint au total 2,16 milliards d’euros en 2016 contre 11,5 sur la période 2000-2015, indique le cabinet américain Rhodium. La différence est donc saisissante.

Pour autant, tempère F.Nicolas, « cette évolution reste encore microscopique si on la compare à l’ensemble des investissements chinois en Europe, ou même aux investissements étrangers en France. »

Néanmoins, la filière touristique devrait largement en bénéficier dans un futur proche puisque les exemples d’acteurs touristiques français comptant un actionnariat chinois pourraient encore s’allonger. En effet, après le Club Med, Pierre et Vacances, Louvre Hotel Group ou encore AccorHotels, la Compagnie des Alpes et le Grand Paris sont les premiers sur la liste, confirme l’intéressée :

« Les Chinois s’intéressent à tous les domaines d’activités, l’objectif étant de maîtriser toute la chaîne de déplacement des touristes locaux à l’international » (la barre des cent millions va d’ailleurs être franchie d’ici 2020).

Source : Le Figaro

Laisser un commentaire