Bruno Le Maire se moque de la théorie du « ruissellement »

Bruno Le Maire Fiscalité Théorie du ruissellement

Le Ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, s’est insurgé lundi sur le plateau de France Inter contre la crédibilité de la théorie du « ruissellement »; un postulat selon lequel enrichir les riches profiterait à tout le monde.

Concrètement, poursuit Ouest France, « la doctrine du ruissellement consiste à considérer que les allègements d’impôts pour les contribuables les plus riches profitent également aux plus pauvres, en stimulant l’investissement et la consommation, et donc l’économie dans son ensemble. »

Ce concept, très souvent utilisé par l’opposition pour critiquer la politique du gouvernement Macron, a été vivement contestée par B. Le Maire qui réfute l’hypothèse de cadeaux fiscaux :

Je ne crois pas un instant à la théorie du ruissellement. C’est une ânerie, ça n’existe pas », a-t-il martelé.

Avant d’ajouter que Bercy ne rentrait pas dans ce genre de calcul :

Ce n’est pas du tout le choix que nous faisons. Le choix que nous faisons, c’est de réinjecter plus de capital dans l’économie française, qui a besoin de mieux se financer. »

Et de conclure sur une nouvelle salve :

Depuis des années, on a surtaxé le capital, moyennant quoi nos entreprises n’ont pas pu innover et créer de l’emploi. Nous nous voulons renverser cette situation-là. (Idem pour les ménages), nous allons supprimer la taxe d’habitation pour 80 % des Français car il n’y a pas plus inégalitaire que la taxe d’habitation. C’est (juste) une loterie. »

Source : Ouest France 

 

 

 

Laisser un commentaire