Dans le Finistère, les boulangeries peuvent désormais ouvrir 7 jours sur 7

Finistère Boulangerie Pain OuvertureSi les établissements qui vendent du pain peuvent dès à présent ouvrir toute la semaine dans le Finistère, cette décision de la préfecture ne fait pas que des heureux. 

Le Télégramme révèle que le préfet finistérien a annulé très récemment un arrêté datant de 1998 qui obligeait ces structures à un jour de fermeture hebdomadaire. Pour autant, une telle information mérite deux lectures puisque les grandes enseignes pourraient au final offrir une concurrence déloyale aux « affaires » plus modestes.

C’est du moins ce que laisse entendre Bruno Struillou, le président départemental de la Fédération des entreprises de boulangerie et pâtisserie française : « Cela va (certainement) fragiliser le marché (localement). Je m’étais (d’ailleurs) toujours battu pour que cet arrêté demeure appliqué », confie-t-il, las.

Un sentiment que partage également Catherine Huiban installée à Pont-l’Abbé : « Nous sommes une petite équipe de quatre et n’allons pas embaucher une personne supplémentaire pour ouvrir un jour de plus. Nous resterons donc fermés le lundi. Tout cela risque surtout de profiter aux plus gros. »

Deux poids, deux mesures

Pourtant, les avis sont bien différents du côté la Fédération des entreprises de boulangerie (Feb), à l’image de Matthieu Labbe, son délégué général : « C’est une vraie victoire pour la liberté d’entreprendre et les établissements où s’effectue la vente de pain au détail . Il ne s’agit ni plus ni moins que de la sanctuarisation d’une pratique devenue courante », estime ainsi le représentant des boulangeries-pâtisseries industrielles et des franchises.

Le média rappelle néanmoins que le texte n’était pas respecté partout dans la région, et cela depuis longtemps. A ce titre, près de 100 000 euros d’amende ont été infligées par exemple à Quimper où les contrevenants étaient légion.

Source : Le Télégramme 

Laisser un commentaire