Marseille : du sursis pour les inventeurs de la vapoteuse au cannabis

Cigarette électronique Marseille Cannabis

Sébastien Beguerie (33 ans), et Antonin Cohen-Adad (31 ans) comparaissaient récemment devant le tribunal correctionnel de Marseille pour avoir assimilé le Kanavape, une vapoteuse utilisant une des molécules du cannabis, à un médicament.

Ces derniers s’en sont finalement sortis avec 10 000 d’amende euros et de simples peines de sursis (18 et 15 mois) pour avoir formulé des allégations thérapeutiques jugées confuses par les magistrats.

Selon le média La Provence, c’est une interview accordée au site Vice qui est à l’origine de cette sanction. Face au manque de précision de leurs propos, l’ordre des pharmaciens a en effet décidé d’agir en justice afin de rétablir une vérité médicale au sujet de cette invention.

Il s’agit donc de débuts chaotiques pour les deux pionniers, respectivement diplômés d’un master des plantes aux Pays-Bas, et d’une grande école de commerce. Et pour cause, ces condamnations apparaîtront sur leur casier judiciaire.

A noter qu’une somme supplémentaire de 5000 euros devra être solidairement réglée aux requérants au titre des dommages et intérêts.

Source : La Provence 

Article connexe :

« Aucun groupe ne prendrait le risque de placer des cigarettes à l’écran »

Laisser un commentaire