Le pétrole pourrait manquer à partir de 2020

Pétrole demande
Selon un rapport de l’Agence internationale de l’Énergie (AIE) publié lundi, la production mondiale d’or noir pourrait ne plus compenser dès 2020 une demande toujours plus grande. Et cela, même si parallèlement les énergies parallèles ont le vent en poupe. 

« Il faudra (nécessairement) plus d’investissements pour compenser les champs pétroliers en déclin. Le monde doit remplacer trois millions de barils par jour chaque année, l’équivalent de la mer du Nord », souligne ainsi Fatih Birol, le directeur exécutif de l’agence auprès du Figaro.

Dès lors, bien que les Etats-Unis connaissent une recrudescence dans ce secteur via le gaz de schiste, d’autres mastodontes mondiaux comme la Chine vont dans le même temps voir leur consommation exploser, explique l’AIE. Et pour cause, « celle-ci devrait augmenter de 6,9 millions de barils par jour d’ici à 2023 et atteindre 104,7 millions de barils/jour ».

En conséquence, les besoins planétaires d’or noir « poseront problème dès 2020 », ajoute la structure, qui précise que Washington couvrira à lui seul « 80% de la croissance de la demande dans les trois prochaines années ». Quant au reste, il sera soutenu par « la production brésilienne, canadienne et norvégienne ».

L’AIE prévoit enfin que ces palliatifs ne seront viables qu’à moyen terme puisque « les compagnies pétrolières n’ont toujours pas revu leurs investissements à la hausse dans l’exploration et la production, suite à l’effondrement des cours du pétrole en 2014 ».

Source : Le Figaro

Laisser un commentaire