La guerre Qatar-Arabie saoudite se poursuit sur le dossier des droits TV du Mondial

Coupe du monde Qatar Arabie saouditeLa guerre diplomatique et commerciale qui anime le golfe Persique depuis un an se prolonge désormais sur le terrain « sportif » puisque Doha – qui détient les droits TV exclusifs du Mondial pour le Moyen-Orient via BeIn Sport – n’a toujours pas trouvé d’accord avec Riyad en vue d’une diffusion des matches sur le sol saoudien. Et cela, alors que la compétition phare du ballon rond débutera le 14 juin prochain avec l’affiche… Russie-Arabie saoudite.

Ce dossier inquiète d’ailleurs au plus haut point la Fifa, jamais très loin lorsque l’actualité pourrait nuire aux retombées économiques de sa poule aux œufs d’or. La Fédération internationale de football tente donc de mettre en place une médiation entre les deux Etats courroucés. Ce qui est loin d’être gagné tant le conflit diplomatique opposant le Qatar à l’Arabie saoudite (et ses alliés) semble insoluble à court terme.

D’autant plus que les autorités des deux pays multiplient les enfantillages en ce qui concerne la problématique des droits TV. Ainsi, Riyad accuse Doha de ne pas respecter un accord conclu avec la Fifa potant sur la diffusion des matches d’ouverture et de clôture, ainsi que 20 autres rencontres pour 35 millions de dollars… Quand Doha accuse Riyad à son tour de soutenir un réseau pirate nommé “beoutQ” qui utilise le signal BeIn Sport pour retransmettre illégalement les programmes de la chaîne en Arabie saoudite.

A ce petit jeu, les supporteurs saoudiens risquent donc bel et bien de rater le match d’ouverture de leur sélection nationale…

Crédit photo : Fifa

Source : Romandie 

Laisser un commentaire