Stress au boulot ou au quotidien : pourquoi ne pas opter pour le neurofeedback ?

Neurofeedback stress
Vous avez des problèmes de stress, du mal à dormir ou tout autre souci qui perturbent votre quotidien ? Vous n’êtes pas convaincu par les bienfaits de consulter un psy ? Le neurofeedback peut être une alternative simple et efficace si vous ne souhaitez pas déballer votre vie à un inconnu.

Le système est géré par un thérapeute diplômé. Il s’agit d’une technique d’entraînement du cerveau basée sur l’observation des ondes cérébrales. Au moyen de capteurs placés sur la tête, l’activité électrique est enregistrée et transmise sur un ordinateur que consulte le praticien durant toute la séance. Vous êtes allongé sur un canapé et focalisé sur une musique douce durant une petite demi-heure. Lorsqu’un seuil inhabituel d’activité est détecté par le logiciel, des microcoupures sur la bande-son suscitent une restauration au niveau du cerveau.

Restauration cérébrale 2.0

On ne parle plus de changements conscients mais d’une modification directement à la source. Après plusieurs séances d’entraînement, le cerveau garde en mémoire les corrections et adapte son mode de fonctionnement. Le stress et le sommeil sont souvent des problèmes mis en avant, mais le neurofeedback peut agir sur un nombre incalculable de paramètres : confiance en soi, douleurs récurrentes, dépendances… Le système permet ainsi de graisser les rouages et d’entretenir le cerveau au même titre que le corps. Ce processus diffère donc largement d’une séance classique chez un psychologue ou un psychiatre, car les questions sont plutôt centrées sur le ressenti. Votre vie ne sera pas passée au crible, rassurez-vous.

Qui ne tente rien n’a rien

Concrètement, il faut compter en moyenne six séances – espacées chacune d’une semaine – sachant que les effets peuvent se faire sentir plus tôt. Le prix est de 50 euros par consultation mais une entrevue chez un psychologue tourne autour du même ordre de prix. Le coût n’est toutefois pas pris en charge par la sécurité sociale car cette technique n’est pas considérée comme une médecine à part entière. Il est cependant possible de négocier quelques séances auprès de votre mutuelle. Vous n’obtiendrez guère plus mais le jeu en vaut peut-être la chandelle.

Mathieu Portogallo

Laisser un commentaire