Croissance : qui sont nos champions ?

sfam allocab kupela Croissance

Le site spécialisé Statista a dévoilé en ce début d’année son palmarès annuel des « champions de la croissance ». Réalisé en partenariat avec Les Échos, ce classement met à l’honneur la réussite de 500 entreprises françaises, parmi lesquelles Bis Rénovation Énergie, SFAM, LemonWay, Kupela ou encore Allocab.

Alors que 2018 semble avoir été une année compliquée pour la croissance française avec 0,2 % d’augmentation aux premier, deuxième et quatrième trimestres, et 0,4 % au troisième, certaines entreprises font figure d’exceptions, voire de modèles à suivre. La Société Française d’Assurances Multirisques (SFAM) affiche par exemple un taux de croissance de 2 843 % entre 2014 et 2017. Une réalité que le site spécialisé Statista, en partenariat avec le journal Les Échos, a voulu mettre en lumière, en passant au crible les résultats de près de 10 000 entreprises françaises sur la période 2014-2017. Il en découle une liste de 500 entreprises, aussi diverses qu’inspirantes pour l’entrepreneuriat français. Coup d’œil sur le top 50.

Un podium diversifié

 

Sur le podium, nous retrouvons trois entités hétérogènes : Bis Rénovation Énergie, spécialisé dans l’isolation des bâtiments et des processus industriels, occupe ainsi la première place. Créée en 2010 par un ancien élève d’HEC, l’entreprise normande, qui a su surfer sur la vague française de la rénovation énergétique des bâtiments, est passée de 300 000 euros de chiffres d’affaires et un salarié en 2014, à 13,5 millions d’euros de chiffres d’affaires et 80 salariés en 2017.

La seconde marche du podium est occupée par le fabricant et distributeur de cidre bio du Pays basque, Kupela. Couplés à une stratégie marketing audacieuse, les savoir-faire artisanaux de la région ont permis à la petite entreprise locale de passer, en trois ans, d’un chiffre d’affaires de 181 000 à 7,4 millions d’euros.

Le groupe de promotion immobilière Fiducim, basé dans le nord de la France, et qui a atteint en 2017 un chiffre d’affaires de 8,7 millions d’euros contre seulement 212 000 en 2014, complète le trio de tête.

SFAM, Slip Français, LemonWay, Superprof…

 

Derrière ce trio de tête, nous retrouvons des secteurs innovants liés au numérique, avec par exemple l’entreprise corse Good Barber (24e), spécialisée dans l’édition d’applications mobiles ou encore la plateforme de mise en relation entre élèves et professeurs particuliers, Superprof (22e).

Autre présence encourageante, l’industrie textile, qui a connu plusieurs années de déclin. L’attrait grandissant des Français pour le « made in France » a permis à des marques telles que TJMAX ou encore le Slip Français de se hisser respectivement à la 25e et 29e places.

Certains secteurs, plus traditionnels, sont également représentés, comme celui des banques et assurances. Nous retrouvons ainsi LemonWay (19e), fintech spécialisée dans l’émission et la gestion de portefeuilles numériques.

Bénéficiant d’un taux de croissance annuel moyen de 105 %, l’entreprise auvergnate SFAM (31e), leader de l’assurance affinitaire en Europe, fait de son côté une entrée prometteuse dans ce Top 50, avec un chiffre d’affaires avoisinant les 500 millions d’euros en septembre 2018. Le groupe de Romans-Sur-Isère est également celui qui emploie le plus de salariés parmi les entreprises du top 50, puisqu’elle en compte près de 1 600 aujourd’hui.

On retrouve également dans ce classement des entreprises ayant su investir au bon moment dans certains phénomènes de mode, comme Allocab (12e), qui propose un service de réservation de VTC ou motos-taxis, ou encore SunnySmoker (37e) fabricant et distributeur d’e-liquides pour cigarettes électroniques.

Un palmarès éclectique donc, qui devrait susciter des vocations et inspirer des réussites, mais qui confirme surtout qu’en dépit d’un certain pessimisme économique ambiant, l’entrepreneuriat français reste vivace et performant.

Laisser un commentaire