La grande distribution profite du confinement

Alors que certains groupes vivent des heures sombres en raison de la pandémie de Coronavirus, le secteur de la grande distribution, à l’image de Carrefour, fait beaucoup mieux que survivre.

Spectaculaire. Les résultats enregistrés par le groupe Carrefour au premier trimestre sont mirobolants, à l’image de l’ensemble du secteur de la grande distribution. Ce n’est pas une surprise, tant les Français se sont rués vers les étals des magasins d’alimentation, dans un premier temps par peur de la pénurie, et dans un second temps, car cuisiner fait partie des uniques passe-temps possibles en période de confinement.

« Dans ce trimestre atypique, nos ventes ont connu une progression dans tous nos pays » a ainsi confié Alexandre Bompard, PDG du groupe, au Figaro. De son côté, David Martel, ancien cadre du groupe salue la performance de l’entreprise : « c’était un vrai défi pour le groupe, d’un point de vue logistique notamment, un challenge relevé haut la main ».

Si le groupe a su profiter du confinement, des interrogations émergent quant à la résilience de celui-ci quant au déconfinement. « Ne vous inquiétez pas, Carrefour est un groupe qui sait anticiper », rassure David Martel, expert en logistique. Affaire à suivre.

Laisser un commentaire