Airbus présente son prototype de véhicule mi-roulant, mi-volant

Le géant de l’aéronautique a fait forte impression au salon automobile international de Genève, mardi 7 mars, en présentant un prototype révolutionnaire, une navette-drone volante autonome appelée à devenir le « taxi de demain. »

Ce véhicule de concept Pop.Up, conjointement développé par Airbus et une filiale de Volskwagen-Audi, n’est clairement pas passé inaperçu aux yeux des puristes et néophytes, mais aussi du Monde qui en fait une description plus qu’explicite :

Imaginez une capsule ronde, pour deux personnes, connectée et confortable, bardée d’écrans, capable de reconnaître les passagers qui ont planifié leur trajet et réservé leur voyage grâce à une application. L’engin, grâce à une plateforme d’intelligence artificielle, va proposer le parcours le plus efficace possible aux occupants. »

D’abord, le cocon en fibre de carbone se déplace de manière autonome en se fixant à un module terrestre électrique sur roues. Puis la capsule quitte sa plateforme roulante pour s’insérer dans un train rapide ou, afin d’éviter la congestion urbaine, elle est transportée par un module aérien, un grand drone de 4 mètres sur 5 propulsé par huit rotors. Dans cette configuration, la capsule devient un véhicule électrique autopiloté volant. »

Quoi qu’il en soit, il convient de modérer cette annonce d’envergure puisque le projet n’en est encore qu’à ses balbutiements. Seules les maquettes ont pour le moment été testées.

Néanmoins, Mathias Thomsen, directeur général pour la mobilité aérienne urbaine d’Airbus, confirme que cet « ovni » volera avant la fin de l’année 2017, mais ajoute qu’un délai de dix ans minimum sera nécessaire à sa commercialisation.

Source : Le Monde

Laisser un commentaire