La Grèce triche et embauche 70 000 fonctionnaires

La Grèce aurait menti sur la mise en oeuvre du plan d’austérité imposé par l’Union européenne et le FMI. Le pays a embauché 70.000 fonctionnaires entre 2010 et 2011, selon des rapports publiés par le magazine « To Vima ».

Dans l’actuelle situation de crise économique en Europe, le gouvernement grec s’était engagé à ne pas remplacer les fonctionnaires partant à la retraite (soit 4 sur 5). Selon plusieurs rapports dont l’hebdomadaire grec « To Vima » ainsi que celui établi par le ministre des finances par intermim, George Zannias ; quelques 70.000 fonctionnaires auraient été embauchés en Grèce en 2010 et 2011.

« Pendant que le gouvernement (dirigé par les socialistes du PASOK) passait des lois réduisant le nombre de fonctionnaires, il en faisait rentrer par la fenêtre », rapporte un membre anonyme de la Troïka, cité par « To Vima ». M. Zannias révèle qu’il y a toujours officiellement 692.000 fonctionnaires, sans changement, alors que 53.000 ont pris leur retraite en 2010.

Ce rapport tombe très mal pour Athènes, au moment où le nouveau gouvernement a annoncé samedi qu’il souhaitait renégocier le deuxième memorandum signé en février dernier avec ses créanciers. La Grèce avait pour projet de geler la suppression de postes de fonctionnaires (150.000 postes devaient disparaître jusqu’en 2015), et allonger la durée de versement des allocations chômage.

Il y a deux semaines, Christine Lagarde, la directrice générale du FMI, avait sommé les grecs de payer leurs impôts plutôt que de se plaindre. Hier, c’est l’Allemagne qui réprimande la Grèce et lui demande de cesser de demander de l’aide et de s’appliquer à mettre en oeuvre les réformes exigées par ses partenaires européens.

Depuis 2010, la Grèce a reçu une aide massive de 347 Milliards d’Euros, dont deux prêts UE-FM de 110 et 130 milliards, et un effacement de dette de 107 milliards.

Laisser un commentaire