Loyers bloqués, impôts à 75% : Hollande est-il dangereux ?

François Hollande, que l’on imaginait en président de centre-gauche, donne de plus en plus de gage à l’aile gauche du parti socialiste. Après l’imposition à 75% des revenus supérieurs à un million d’euros, le président de la République souhaite bloquer les loyers à la relocation. Coups politiques avant les législatives ou est-ce que le programme de François Hollande est dangereux pour la France ?

Moins d’un mois aura suffi au locataire de l’Elysée pour casser son image de politicien consensuel (ses adversaires le qualifiaient de mou) et peu clivant. En ciblant les Français les plus aisés et en jouant la carte (peut-être trompeuse) des locataires contre les propriétaires, François Hollande assume un tout nouveau positionnement à gauche.

Si la création d’une nouvelle tranche d’imposition sur les revenus dépassant le million d’euros par an avait été annoncé pendant la campagne, d’aucun s’imaginait que cette mesure symbolique serait assortie de garde-fous la rendant inopérantes et évitant une fuite de capitaux vers l’étranger. A l’heure actuelle, force est de constater que le président de la République n’a donné aucune garantie allant dans ce sens… au contraire.

De la même manière, alors que les observateurs évoquaient des “aménagements” dans les créations des 60.000 postes de fonctionnaires dans l’Education Nationale pour limiter la hausse des dépenses publiques et permettre d’endiguer les déficits publics, il n’en est rien pour l’heure et François Hollande garde le cap qu’il s’est fixé lors de la présidentielle.

Idem pour la retraite à 60 ans que le gouvernement souhaite désormais étendre aux femmes ayant bénéficié de congés maternité, et ce malgré la fervente opposition de la Commission européenne qui dénonce des dépenses supplémentaires à l’heure où l’Etat devrait se serrer la ceinture.

Dernière pierre à l’édifice du début de mandat Hollande : le blocage du prix des loyers à la location qui pourrait avoir au moins deux effets pervers non estimés par le gouvernement : une pénurie possible des biens locatifs et la dégradation progressive du parc français.

Mais le programme de François Hollande est-il vraiment dangereux pour la France ou compte-t-il revoir ses plans après les législatives ?

Déjà un commentaire sur cet article

  1. nikobcn dit :

    Vite, une quête pour les propriétaires des grandes villes dont l’argent dort dans la pierre. Quant à l’économie réelle, l’investissement dans les PME PMI… L’habitat est un droit, pas un placement. C’est à cause de raisonnements comme le votre que l’on est dans la situation économique actuelle, du crédit hypothécaire et des bulles immobilières causées par la non-régulation de ce secteur foncièrement différent parce que nécessité vitale.

    Oui, il faut réguler, ça semble évident. Alors bien sûr, certains gagneront un peu moins à rester assis chez eux… Et l’immobilier cessera d’être un placement pour retrouver sa seule fonction moralement acceptable : donner un toit aux gens.

    “Dangereux pour la France”… Non mais sérieusement, vous vous relisez ?

Laisser un commentaire