Surfer gratuitement sur son mobile ? C’est possible

Open Garden, une start-up américaine, a mis en place une application révolutionnaire qui permet d’être connecté à internet, y compris à l’étranger. Elle permet à ceux qui la téléchargent de partager gratuitement une connexion mobile avec d’autres utilisateurs qui se trouvent aux environs.

L’ambition de cette start-up de San Francisco est d’interconnecter tous les Smartphones, tablettes et ordinateurs portables se trouvant dans la même zone et dans un rayon de 20 mètres. Une connexion n’importe où, n’importe quand, c’est le rêve d’un grand nombre d’usagers, Open Garden le rend possible.

Les trois fondateurs sont des génies de la communication et du partage.  Parmi eux se trouve un ancien de Skype et deux anciens de BitTorrent, spécialistes des technologies de connexion pair-à-pair.  Leur but est d’en finir avec le « jardin clos » (« walled garden ») imposé par des operateurs mobiles et « dont les réseaux sont séparés par des murs ».

Le trio a fait sensation fin mai à la conférence TechCrunch Disrupt à New York en recevant le prix de la start-up la plus innovante. « Nous avons démarré Open Garden avec une vision : l’Internet partout » a expliqué Micha Benoliel, le directeur général et cofondateur.

Fini les connexions trop chères dans les aéroports, à l’étranger, ou encore les mauvaises réceptions. « Chaque smartphone est un ordinateur et un routeur » relève-t-il. Ils ont la possibilité d’offrir de la connectivité à d’autres.

Au delà son aspect hyper innovant, le produit fait sensation par son caractère gratuit et qui a vocation à le rester. Les fondateurs envisagent un système de crédits de consommation, c’est à dire, plus je partage mon réseau, plus j’ai de droits à me connecter à d’autres réseaux. L’application sera financée par quelques options payantes.

Une première version pour les appareils sous Android a été lancée en février 2011 et téléchargée 1 million de fois, sans publicité. La nouvelle application est encore en version test et sera disponible pour les appareils sous Windows et sous Mac OSX, et « bientôt » sur iOS pour l’iPhone et l’iPad.

Laisser un commentaire