Décès de Joseph Woodland, l’inventeur du code-barres

L’Américain Norman Joseph Woodland, inventeur du code-barres, est décédé le 9 décembre 2012 à l’âge de 91 ans. Retour sur l’invention qui a révolutionné la distribution.

C’est en 1952 que Joseph Woodland et son camarade de classe Bernard Silver ont déposé le brevet du code-barres. D’après Susan Woodland, la fille de l’inventeur, celui-ci aurait eu l’idée du code-barres en dessinant des lignes dans le sable d’une plage de Miami.

Cette méthode permettait aux fabricants d’automatiser l’enregistrement de leurs produits. L’idée était de balayer le code-barres avec une lumière pour traduire les barres verticales en informations. Le premier produit scanné, en 1974, fut un paquet de chewing-gum dans un supermarché de l’Ohio (États-Unis).

Joseph Woodland, ingénieur en mécanique, a travaillé pendant 35 ans pour le constructeur IBM. Il a également enseigné à l’université Drexel à Philadelphie, tout comme son associé Bernard Silver.

L’inventeur du code-barres a aussi fait partie de l’équipe qui a travaillé sur le laser permettant de lire les code-barres dans les années 1970 aux États-Unis.

Joseph Woodland est décédé le 9 décembre dans une maison de retraite du New Jersey, des suites de la maladie d’Alzheimer.

Déjà un commentaire sur cet article

  1. ludovic dit :

    La mort d’un inventeur est triste,son invention a été détournée:

    Regardez comment fonctionne un code barre actuellement,
    le chiffre 6 6 6 est caché partout sur tous les produits de consommation, même sur votre carte d’électeur ! Ce sont les 2 petits traits au début et milieu et à la fin qui en langage code-barre donne le 6 , je n’invente rien, encore simple à vérifier sous Google …
    Cela me fait penser au futur système économique mondial annoncé dans la bible apocalypse chapitre 13 verset 16 il y a plus de 2000 ans :

    « Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçoivent une marque sur leur main droite et leur front et que personne ne puisse acheter et vendre sans avoir la marque le nombre de la bête ou le nombre de son nom, c’est ici la sagesse! Que celui qui a de l’intelligence compte le nombre de la bête ; car c’est un nombre d’homme et ce nombre est six-six-six . »

    après le futur krach économique à cause de la dette on va passer au mode d’argent électronique (plus de billets et de liquide) puis à la nano puce implantée sur la main droite ou le front au nom de la sécurité et de la santé…..
    on n’arrête pas le progrès, science sans conscience n’est que ruine de l’âme.

Laisser un commentaire