Suppression de 4.500 postes chez BlackBerry

blackberry_photo_liewcfAfin de pallier à la perte d’exploitation de 14 milliards de dollars à laquelle le groupe a fait face au deuxième trimestre 2013, le fabricant de smartphones canadien BlackBerry a annoncé vendredi 20 septembre la suppression de 4.500 postes, sur les 12.000 que compte actuellement le groupe télécoms.

BlackBerry, précurseur de la téléphonie mobile telle qu’on la connait aujourd’hui, est en grande difficulté financière. Le groupe, qui avait lancé en 2000 le premier “téléphone intelligents”, n’a pas réussi à négocier le virage du marché des smartphones face aux géants Apple et Samsung. Il a annoncé sa possible remise en vente en août dernier.

Face à l’échec du Z10, un smartphone tactile plus moderne avec une interphase repensée, BlackBerry a annoncé vendredi 20 septembre le recentrage de son activité sur son modèle d’affaires traditionnel : les entreprises et les professionnels.

Selon un communiqué du groupe canadien, rendu public après la suspension de l’action sur les places boursières de Toronto et du Nasdaq, BlackBerry prévoit de réduire sa gamme à 4 appareils, contre 6 actuellement. Il faut dire que la société ne table que sur des ventes de 3,7 millions d’appareils pour son second trimestre, soit une perte nette de 250 à 265 millions de dollars avant éléments exceptionnels.

L’action Blackberry, qui valait plus de 200$ en 2007, a encore chuté de 17% vendredi, pour une valeur inférieure à 9$. Le groupe, basé en Ontario, au Canada, ne pèse désormais que 3% du marché des smartphones.

Laisser un commentaire