Jean-Marie Le Guen : un patrimoine sous évalué

jean-marie-le-guenLes déclarations de patrimoines et des conflits d’intérêts ont été annoncées ce vendredi 27 juin. La déclaration est assez particulière car elle a été précédée par la vérification de la HATVP (Haute Autorité pour la transparence de la vie publique) des informations fournies.

Pour prouver l’utilité de cet organisme, il est préférable sur se renseigner sur le cas de Jean-Marie La Guen. Le secrétaire d’Etat responsable liens avec le Parlement aurait fait une fausse déclaration sur son patrimoine immobilier. En général, les membres du gouvernement devraient fournir deux documents, l’un, un document de 17 pages mentionnant l’ensemble des biens : résidence, garage, assurance vie, bois, collection privé,…, l’autre, un document de 7 pages qui déclare les conflits d’intérêts.

Le nom de Jean-Marie Le Guen est suivi d’une ligne mentionnant l’« appréciation » que la Haute Autorité sur la déclaration des patrimoines a complété par un avis ou un commentaire : « Lors de l’examen de la déclaration de situation patrimoniale de M. Jean-Maris Le Guen, la Haute Autorité a relevé que les biens et droits immobiliers détenus par l’intéressée étaient évalués  des montants inférieurs aux prix constatés pour des biens comparables. » Suite à ces remarques Jean-Maris le Guen « a revalorisé certains de ses biens. »

Laisser un commentaire