Les dépenses de santé représentent encore 11,6% du PIB français

Dépenses_santé_PIB_FranceD’après la dernière étude en date de l’OCDE concernant la part des dépenses de santé dans le PIB, la France a semble-t-il réduit  ses dépenses de santé. Elles représentent aujourd’hui près de 11,6 % du PIB français. Une tendance à la baisse donc qui s’explique en partie par l’augmentation du nombre de médicaments non ou plus remboursés et le développement croissant des génériques.

Ainsi, le déremboursement d’une plus grande partie des médicaments, aurait finalement impacté de manière positive le total des dépenses de santé en France. C’est en tous cas ce que démontrent les résultats d’une étude OCDE qui affichent une légère tendance à la baisse en France ainsi que dans la majeure partie des pays concernés.

Avec 11,6 % de son PIB consacrés aux dépenses de santé, la France se classe en troisième position des pays de l’OCDE, derrière les États-Unis (16,9%) et les Pays-Bas (11,8%) mais devant la Suisse (11,4%) et l’Allemagne (11,3%). La moyenne de l’OCDE se situe à 9,3%.

A l’origine de cette évolution, la fin du remboursement de nombreux médicaments liée notamment aux coupes budgétaires opérées par les gouvernements, la diminution des prix des médicaments et le développement du marché des génériques. En effet, selon un rapport de l’Agence nationale de sécurité du médicaments (ANSM), la part de marché des génériques est passée en France de 10,5% en 2009 à 15,5% en 2013.

Crédits photo : Tom Varco

Laisser un commentaire