Rachat de Virgin Mobile : Numericable poursuit son irrésistible ascension

Virgin-MobileL’opérateur de réseau mobile virtuel (MVNO) Virgin Mobile a signé un accord afin d’être racheté par le câblo-opérateur, Numericable. L’opération porte sur 325 millions d’euros.

Alors que les discussions exclusives avaient débuté le 16 mai, c’est ce lundi que Numericable a annoncé la signature définitive de l’acte de rachat de Virgin Mobile, premier MVNO de France. F actuellement, cet accord signe le transfert du capital de Omer Telecom Limited vers Numericable Group. Dans un communiqué, la maison mère de Numericable, Altice, précise avoir signé « l’accord de clôture de l’acquisition de 100% du capital d’Omer Telecom Limited, la société holding qui opère en France sous la marque Virgin Mobile ». La transaction s’élèverait à 325 millions d’euros dont 200 millions payés par Vivendi dans le cadre de son rapprochement avec Numericable.

Ce rachat n’implique cependant pas la disparition de la marque Virgin : « Cet accord permettra à la marque Virgin Mobile, qui réunit aujourd’hui 1,7 million de clients, d’engager une nouvelle phase de son développement en France. L’opération est soumise à l’obtention des approbations des autorités administratives compétentes», précise Altice. Les abonnés de Virgin Mobile ne devraient donc pas être intégrés avec ceux de SFR (également racheté par Numericable en avril) sous une enseigne commune, puisque la marque Virgin et son réseau devraient être maintenus. Simplement, l’entrée de Virgin Mobile dans le giron de Numericable et donc de SFR lui permettra de bénéficier de son propre réseau.

Reprenant un argument déjà utilisé lors du rapprochement avec SFR, Eric Denoyer, Président-directeur général de Numericable y voit l’occasion « d’accélérer sa stratégie de convergence entre le très haut débit fixe et le mobile ». Cette transaction n’est pas non plus surprenante dans la mesure ou les MVNO font face à de plus en plus de concurrence : Virgin Mobile avait perdu 6% de ses clients en une année. Les deux parties vont donc trouver un bénéfice à cet accord : Virgin Mobile se développe tout en passant la main à un acteur plus puissant tandis que Numericable récupère en l’état un parc de 1,7 millions de clients.

De meilleurs services, de meilleurs prix, un réseau étendu : c’est ce que cet accord devrait permettre. En dépit des protestations jalouses des autres opérateurs, les rachats –hier de SFR- aujourd’hui de Virgin, ont permis la création du champion français du Très Haut Débit et de la convergence fixe-mobile.

Cette transaction reste soumise à la validation des autorités de la concurrence, une formalité. Celle-ci devrait permettre au MVNO de retrouver un second souffle, celui-ci précisant également que l’accord a été signé « suite au dialogue très constructif mené avec les instances représentatives du personnel ». C’est en substance ce qu’annonçait le PDG de Virgin Mobile, Geoffroy Roux de Bézieux qui déclarait il y a quelques semaines que « le prix de rachat était correct et le moment (…) opportun pour passer la main à un acteur plus puissant ».

Cet accord aura donc été synonyme de développement, à la fois pour Virgin Mobile qui était soumis à la concurrence des opérateurs low-cost comme Free mais surtout pour Numericable qui devrait pouvoir compter sur un parc mobile de 23 millions d’abonnés. C’est une croissance à pas de géant que connaît Numericable. Auparavant premier câblo-opérateur de télévision et fournisseur d’accès à Internet par câble en France métropolitaine, le groupe s’ouvre de nouvelles perspectives avec ce rachat, notamment en téléphonie mobile.

Laisser un commentaire