Immobilier : les frais d’agence plafonnés

real estate office_largeLes frais d’honoraires versés aux agences immobilières lors d’une installation dans un nouveau logement vont baisser à partir de mi-septembre. Calculés auparavant en fonction du montant du loyer, les frais d’agence seront désormais établis selon la surface et la localisation géographique du nouveau logement.

Ainsi, selon la nouvelle version de loi Alur qui régit les conditions d’accès au logement, les agences immobilières ne pourront plus décider d’eux-mêmes des tarifs applicables. Une liberté qui pouvait conduire à de nombreux excès dans les villes où l’offre de logements est insuffisante. Les frais pouvait en effet grimper jusqu’à deux fois et demi la valeur du loyer mensuel.

Ces frais seront désormais plafonnés à partir du 15 septembre prochain et calculés en fonction de nombre de mètres carrés et de la localisation. Des nouveaux critères qui entraînent des baisses significatives (parfois de plus de 50 %) dans les grandes villes et notamment dans la capitale.

Les honoraires maximums seront donc limités 15 euros le m2 à Paris et sa proche banlieue, 13 € dans les zones dites “tendues” (les grandes métropoles régionales et d’autres villes), et 11 € partout ailleurs.

Les professionnels sont bien évidemment très mécontents de cette nouvelle réglementation et estiment que les sommes réclamées jusqu’à maintenant étaient largement justifiées par les nombreux services proposés. Ces honoraires couvrent notamment la visite, la rédaction du bail et la constitution du dossier. Sans oublier la réalisation de l’état des lieux (3 €/m² quelle que soit l’implantation du logement), déjà inclus dans les prix cités ci-dessus.

Crédits photo : CAPL

Laisser un commentaire