Barack Obama soutient la Grèce dans ses réformes

obamaLe président américain avait annoncé sur CNN, son soutien au peuple grec, suite à la victoire de Syriza, et la nomination d’Alexis Tsipras à la tête du gouvernement grec. Un peuple qui est dans une impasse, et vie mal la récession de leur pays et qui a vu leur niveau de vie de 25 %.
En seulement cinq ans le PIB de la Grèce avait reculé de 25 %, le président américain estime qu’il est nécessaire de faire de nouvelles reformes, mais il est difficile de redresser un pays qui est en récession de 25 % a-t-il ajouté. Dans son allocution il avait laissé entendre qu’il soutient la Grèce dans sa démarche de renégocier leur dette qui s’élève à 300 milliards d’euros, et qu’il faut que le pays se redresse économiquement pour pouvoir rembourser ses dettes « À un moment donné, il faut une stratégie de croissance pour pouvoir rembourser ses dettes ». Il avait évoqué également son souhait à ce que la Grèce reste dans la zone euro, mais il faut mettre tout le monde d’accord sur ce point, et qu’il faut des « compromis dans tous les côtés ».

Un pays déjà surendetté ne peut plus s’endetter à nouveaux d’après le président « On ne peut pas continuer à pressurer des pays qui sont en pleine dépression ».
Du côté des Européens la chancelière allemande Angela Merkel avait rejeté toute idée d’effacement de la dette grecque, dans les 300 milliards d’euros de la dette grecque, l’Allemagne détient 40 milliards d’euros, d’où son insistance à se faire rembourser par la Grèce, la France quant à elle détient 31 milliards d’euros, qui jusqu’ici, n’a pas donné sa position par rapport à la situation actuelle de la Grèce

Laisser un commentaire