Amazone s’achète une bonne conduite fiscale

Société Amazon_photo de IntellecoAmazon comme beaucoup de multinationales, avait ses petites habitudes fiscales, mais sous la pression de l’Union européenne, l’entreprise américaine ne paiera plus désormais uniquement au Luxembourg, mais dans chaque pays où il perçoit des revenus. Le changement serait intervenu le 1er mai, selon un porte-parole d’Amazon interrogé par le Wall Street Journal.

Toujours selon le Wall Street Journal, le géant américain, qui fait partie du « GAFA » (Google, Apple, Facebook, Amazon), qui sont régulièrement accusés de se soustraire à leurs obligations fiscales via des ruses légales, a modifié ses pratiques en Europe. Il a commencé à payer des impôts sur ses bénéfices réalisés en Allemagne et en Grande-Bretagne. Amazon n’est pas la seule entreprise dans le viseur de Bruxelles. La commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Vestagera, passe au crible les accords fiscaux conclus notamment par Apple en Irlande, Starbucks aux Pays-Bas et Fiat au Luxembourg. Concernant Amazon et le Grand-Duché, il s’agit de lutter contre le « tax ruling » dispositif  qui autorise une entreprise à demander à l’avance comment sa situation fiscale sera traitée. Ce qui lui permet ensuite, grâce à de savants calculs de répartir au mieux ses profits et ses coûts entre ses filiales afin de payer le moins d’impôts possible.

Un groupe de journalistes d’investigation de 40 pays avait déjà révélé les accords fiscaux secrets passés entre le Grand-Duché et 340 multinationales.

Crédit photo : Intelleco

Laisser un commentaire