Migrants: la Hongrie exige la fermeture de sa frontière avec la Serbie

Migrant_photo_DukeUnivLibrairiesFace  à l’important flux de migrants, le gouvernement hongrois a pris la décision de fermer sa frontière avec la Serbie et envisage la construction d’une clôture selon les annonces faites par le ministre des Affaires étrangères, Peter Szijjiarto, ce mercredi.
“Le gouvernement hongrois a ordonné au ministère de l’Intérieur de fermer physiquement la frontière avec la Serbie”, avait annoncé le ministre pendant ‘un point-presse à Budapest.

La Hongrie envisage la construction d’une clôture de 4 mètres de haut avec 175 km de tracé frontalier entre le pays. “Les travaux préparatoires pour la clôture doivent être achevés d’ici mercredi prochain (24 juin)”, a insisté le ministre. “Naturellement, nous informerons nos collègues serbes en détail lors d’une rencontre prévue le 1er juillet”, a-t-il continué.
Le Premier ministre conservateur hongrois Viktor Orban avait annoncé dès vendredi la possibilité d’une “fermeture complète” de la frontière avec la Serbie, par où passait presque la majeure partie des migrants qui arrivent dans le pays.
“Cette décision ne contrevient à aucun traité international, d’autres pays ont opté pour la même solution”, a déclaré mercredi M. Szijjarto, citant la Bulgarie, la Grèce, et l’Espagne pour ses enclaves en Afrique du Nord.
“De tous les pays de l’Union européenne, la Hongrie est celui qui subit la plus forte pression migratoire. Une réponse commune de l’UE à ce défi prend trop de temps et la Hongrie ne peut plus attendre. Elle doit agir”, a-t-il annoncé ensuite.
La Hongrie a accueilli près de 2 000 réfugiés en 2012 contre 54 000 actuellement. Elle fait partie des pays d’Europe Centrale qui accueillent un nombre important de réfugiés.
D’après le gouvernement Hongrois, 95% de ces réfugiés entrent à partir de la frontière avec la Serbie qui n’est pas un État membre de l’Union européenne, venant de Syrie, d’Irak et d’Afghanistan, des pays ravagés par la guerre.

crédit photo: DukeUnivLibraries

Laisser un commentaire