Est-ce que la fiche de paie sera enfin lisible pour les Français?

money-79657_640_photo_LoboStudioHamburgPour des raisons culturelles, le bulletin de paie français est très complexe. Des propositions ont été soumises au gouvernement pour faciliter sa lecture ce lundi.

Le bulletin de paie française peut comporter près de 50 lignes qui sont souvent incompréhensibles pour la majeure partie des salariés. Le gouvernement avait demandé d’étudier le bulletin de paie pour qu’il soit facile à comprendre. La proposition, qui lui sera remise ce lundi, envisage le regroupement de toutes les cotisations par thème: santé, retraite, chômage. La proposition a été faite sous la direction de Jean-Christophe Sciberras, DRH France du groupe Solvay, afin de “clarifier la fiche de paie” et non réformer les règles de paie, “un chantier qui reste à conduire”.

Le gouvernement s’est déjà penché sur la simplification de la vie des entreprises depuis plus d’un an et avait déjà annoncé une fiche de paie plus simple pour 2016, mais l’échéance a été repoussée. La mission est composée de trois étapes: l’expérimentation par des entreprises volontaires en 2016, la mise en œuvre dans les entreprises ayant plus de 300 effectifs en 2017, et la généralisation à partir du 1er janvier 2018.

Actuellement, pour «des raisons institutionnelles et culturelles», le bulletin de paie français «bat des records de complexité». D’après une étude effectuée dans les filiales d’un groupe: le bulletin de paie français compte en moyenne 40 lignes, 15 lignes pour l’Allemagne, 14 pour les États-Unis, et 11 lignes pour la Chine. De ce fait, «les informations périphériques ont fini par noyer l’essentiel» et de nombreux salariés se contente de voir le montant net inscrit en bas de la page.

Le gouvernement recevra plusieurs propositions:

– afin de comprendre “à quoi sert l’argent”, la mission propose la mise en place d’ «un référentiel des intitulés de paie» et de faire un regroupement de toutes les cotisations et des prélèvements par risque: santé, retraite, chômage, avec des sous-titres comme “assurance santé” qui regroupera à la fois la Sécurité sociale, la complémentaire

– elle propose de diviser la fiche en deux colonnes et d’y mentionner le montant total du salaire ainsi que les allègements financés par l’État.

– il sera possible de dématérialiser la fiche de paie avec l’accord du salarié. Un bulletin dématérialisé est moins couteux que les bulletins papier ou les bulletins affranchis. Mais l’installation de coffre-forts électronique pour garder les données est encore un grand investissement pour les entreprises.

crédit photo: LoboStudioHamburg

Laisser un commentaire