La Ligue 1 est le championnat le plus taxé en Europe

Un récent rapport du cabinet d’expertise KPMG démontre que la Ligue 1 hexagonale présente un coût salarial bien plus pénalisant en rapport aux principaux championnats européens.

L’étude s’est appuyée sur la grille d’imposition soumise aux clubs vainqueurs de huit grands championnats européens lors de la saison 2015-2016, à savoir le FC Barcelone (Espagne), le Bayern de Munich (Allemagne), le Benfica Lisbonne (Portugal), le Besiktas Istanbul (Turquie), le PSV Eindhoven (Pays-Bas), la Juventus de Turin (Italie), Leicester (Angleterre) et le Paris Saint-Germain.

A titre d’exemple, si l’on prend les deux extrêmes de ce classement, les formations turques et françaises présentent un écart de 130% pour un salaire net annuel d’un million d’euros. Ainsi, “le salaire avec charges s’élève à 1,19 million dans le premier cas et 2,74 millions dans le second”, souligne la structure.

Pire, les clubs allemands et espagnoles, très performants en coupes d’Europe, sont également bien moins impactés à ce niveau, attestant d’un écart respectif de 60 et 61% avec la France.

Bien que cette échelle de rémunération ne concerne que les structures les plus huppées, ce constat démontre malgré tout que le sacre en Champions League ne prône pas “l’égalité des chances”.

Source : Les Echos

 

Laisser un commentaire