Coût du nucléaire : la Cour des comptes livre son rapport

Commandé en mai par François Fillon après la catastrophe de Fukushima, le rapport que la Cour des comptes a publiée mardi 31 janvier sur le coût du nucléaire était très attendu.  Un constat central ressort : “toutes dépenses confondues”, le coût du nucléaire est de 228 milliards d’euros pour coût moyen limité de 49,5 euros le MWh.

Coût du mégawattheure

L’intérêt central du rapport que la Cour des comptes a rendu public mardi 31 janvier est de clarifier le coût moyen de production de l’électricité d’origine nucléaire. Selon les magistrats de la rue Cambon, le mégawattheure (MWh) ressort à 49,5 euros. Ce chiffrage intègre le cycle complet d’industrie, incluant les charges futures liées au démantèlement et à la gestion des déchets, ainsi que la rémunération du capital. 49,5 euros, c’est 7,5 euros de plus que le prix auquel EDF vend son électricité dans le cadre de l’Accès réglementé au nucléaire historique (Arenh) à ses concurrents comme GDF-Suez ou Direct Energie.

Maintenance des centrales nucléaires

Le rapport de la Cour des comptes intègre également le coût de la maintenance et de la modernisation du parc électronucléaire français. Celui-ci est estimé à 3,7 milliards par an en moyenne sur la période 2011-2025. Mais l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a revu ce chiffrage à la hausse en janvier dernier afin d’intégrer les surcoûts post-Fukushima. Pour EDF qui a prévu en 2010 une enveloppe de 50 milliards d’euros, soit 3,3 milliards d’euros par an, dans le cadre de son programme d’investissement 2011-2025, le surcoût post-Fukushima représenterait donc une augmentation de 10 % du coût de production, soit 54 euros le MWh

Démantèlement des centrales

Sur le coût du démantèlement des centrales nucléaires, la Cour des comptes fait reposer sa réflexion sur des comparaisons internationales et intègre les économies d’échelle permises par la présence d’un parc de 58 réacteurs nucléaires de même technologie. À partir de là, la Cour des comptes a bâti plusieurs scénarios. Dans l’hypothèse où les charges de démantèlement augmenteraient de 50%, le coût moyen de production passerait à 50,7 euros le MWh, soit 2,5 % d’augmentation. Si ces charges doublaient, le mégawattheure nucléaire augmenterait de 5 %, soit 52 euros le MWh.

Déchets radioactifs

Pour le traitement des déchets radioactifs, la Cour des comptes estime que l’enfouissement profond représente une augmentation du coût de production limitée à 1 %, cette charge se répartissant à l’échelle de plus d’un siècle.

Coût de l’EPR

Selon la Cour des comptes, le chantier de l’EPR de Flamanville dans la Manche est estimé à 6 milliards d’euros pour une mise en service en 2016 et une durée de vie de 60 ans. Mais les magistrats de la rue Cambon rappellent que leur modèle est une hypothèse. L’EPR de Flamanville étant le premier du genre, le coût des autres EPR sera forcément inférieur.

Laisser un commentaire