2012, le duel de l’économie : l’environnement

Nous poursuivons notre série d’articles sur les propositions économiques des candidats à la présidentielle avec l’environnement. Crise économique oblige, l’environnement n’est pas la thématique la plus visible. Les candidats ont cependant leurs spécificités.

Nicolas Sarkozy

La volonté de Nicolas Sarkozy est de faire du comportement des administrations un exemple. Ainsi, des critères environnementaux et énergétiques seront intégrés de manière systématique dans les commandes publiques et dans les critères d’attribution des aides publiques.

François Hollande

Pour François Hollande la priorité est de faire sortir 8 millions de français de la précarité énergétique dans laquelle ils se trouvent. Pour ce faire, il mettra en place une tarification progressive pour eau, gaz et électricité afin d’inciter à une consommation responsable et garantir l’accès à ces biens essentiels.

Marine Le Pen

La candidate du FN veut faire de l’intégration de l’urbanisme et de l’architecture une priorité en instaurant une charte au niveau régional. Par ailleurs, des vérifications seront menées concernant les erreurs d’urbanisme dans les zones à risque et les responsables devront aider aux frais de mise en conformité. Enfin, les sanctions pénales pour les responsables de catastrophes écologiques seront renforcées.

Eva Joly

Mme Joly veut instaurer une contribution climat-énergie dont la moitié sera utilisée pour des investissements publics écologiques et le reste redistribué aux français les plus défavorisés. La réduction des gaz à effets de serre à hauteur de 30% par rapport à 1990 et la promotion du rôle des forêts en France font aussi parti de ses projets. La législation sur les déchets sera soumise à une réforme qui conduira à la fermeture progressive des incinérateurs au profit des filières alternatives.

Jean-Luc Mélanchon

Pour M. Mélanchon, il faut lutter contre les émissions de gaz à effet de serre. Par ailleurs, il est question de maîtrise publique de la gestion de l’eau et de l’assainissement, notamment pour que le prix de l’eau par foyer ne dépasse pas les 3% de ses ressources, comme recommandé par l’OCDE.

Nicolas Dupont-Aignan

Nicolas Dupont-Aignan veut développer les énergies renouvelables, en particulier dans les DOM-TOM qui sont un atout considérable pour lui. Il est question de production d’éthanol à partir de la canne à sucre ainsi que de l’équipement en panneaux photovoltaïque pour les maisons et les toits des bâtiments industriels.

 

La série “2012, le duel de l’économie”

1. Dynamiser les PME

2. Fiscalité des entreprises

 

Laisser un commentaire