Les revenus des grands patrons français en hausse de 34%

Les patrons français ne doivent pas avoir la moindre idée qu’une crise frappe l’économie française ! Alors que le pouvoir d’achat des salariés des grands groupes baisse, les patrons de ces mêmes groupes se sont considérablement enrichis l’an dernier.

Pour preuve, les rémunérations des patrons des entreprises cotées au CAC 40 ont augmenté de 34% entre 2009 et 2010. Ces chiffres sont issus d’une enquête publiée en 2011 par le cabinet Proxinvest, qui montre également que la moyenne des revenus ces patrons est de 4,1 millions d’euros.

Le salaire fixe ne représente qu’un quart de ces revenus, et les grands patrons savent se montrer très généreux avec eux-mêmes quand il s’agit de répartir les diverses primes (primes de résultats, actions gratuites, avantages en nature).

10,7 millions pour Jean-Paul Agon

Les patrons avec les plus belles fiches de paye se trouvent dans le milieu du luxe. On peut citer Jean-Paul Agon de l’Oréal et ses 10,7 millions de revenus, Bernard Arnault de LVMH avec 9,7 millions, mais Carlos Ghosn (9,7 millions), PDG de Renault  ou encore Franck Riboud (7,7 millions) de Danone ne sont également pas à plaindre.

Dur à croire, les patrons français du CAC 40 sont néanmoins plus raisonnables que la plupart de leurs homologues européens, puisque leur revenus représentent 80 %de ceux des patrons allemands et espagnols,  70% de ceux des italiens et seulement 50% de ceux des anglais.

Un moindre mal donc dans l’hexagone, car si la dernière tendance montre une hausse significative de la rémunération des patrons du CAC 40, n’oublions pas que leurs revenus étaient beaucoup plus importants il y a encore dix ans : en 2003, Bernard Charlès, le PDG de Dassault Systèmes, avait gagné plus de 21 millions d’euros !

Laisser un commentaire