Le nucléaire dope les bénéfices d’EDF

Une éclaircie en temps de crise économique ? L’électricien français EDF se porte bien. Le groupe vient de publier aujourd’hui ses résultats pour l’année 2011. La bonne santé du parc nucléaire a permis à l’entreprise d’Henri Proglio de tripler ses bénéfices.

EDF a dévoilé ce matin ses chiffres de l’année 2011. Le groupe a annoncé 3 milliards d’euros de bénéfices, soit trois fois plus que l’année dernière, pour un chiffre d’affaires de 65,3 milliards (+ 2,2%).

«Cette remarquable performance résulte principalement d’un nombre moins important d’arrêts fortuits» a précisé EDF dans un communiqué. En effet, le taux de disponibilité de ses centrales nucléaires est l’autre chiffre important annoncé par l’entreprise. Ce taux, qui dépend notamment du nombre de réacteurs mis à l’arrêt pour des opérations de maintenance, n’a jamais été aussi élevé, 80,7% en 2011, soit 2,2 points de plus que l’année passée, de quoi accroître la production de 3,2% en 2011.

Le taux de disponibilité des réacteurs nucléaires est une des priorités du PDG d’EDF. En effet, la disponibilité du parc nucléaire français avait chuté à 78% en 2009 à cause d’arrêts fréquents pour maintenance suite à des anomalies. A terme, Henri Proglio ambitionne d’amener ce taux de disponibilité à 85% à moyen terme grâce à des interventions en amont afin d’éviter d’avoir recours à des arrêts de tranche.

Ce taux de disponibilité élevé a permis au parc nucléaire de produire 421,1 TWh en 2011 et de passer sans encombre et sans coupure de courant l’importante vague de froid survenue cet hiver. 55 réacteurs sur 58 étaient en fonctionnement  ces dernières semaines afin de répondre à l’important pic de demande.

Laisser un commentaire