202 millions de chômeurs dans le monde : l’échec de l’austérité

202 millions. C’est plus que la population du Brésil, 5ème puissance démographique de la planète. 202 millions, c’est le nombre de chômeurs dans le monde en 2012, d’après le rapport annuel publié par l’Organisation internationale du travail (OIT).

Cela représente 6 millions de personnes sans emploi supplémentaires par rapport à 2011. Selon ces chiffres, le taux de chômage mondial est désormais de 6,1%.

Une situation d’autant plus préoccupante que la population active va augmenter de 80 millions de personnes au cours des deux ans à venir. Combien d’entre-elles ne trouveront pas d’emploi ?

Selon l’OIT, c’est en Europe que la situation est la plus sombre – le chômage a augmenté dans 2/3 des pays européens depuis 2010- même si le bilan n’est guère meilleur au Japon et aux États-Unis.

Le manque d’emplois est criant en Afrique, dans le monde arabe et en Chine où une population active qualifiée ne trouve pas assez de postes adaptés à leur profil.

L’OIT met en garde contre le risque d’insurrection sociale dans de nombreuses régions du globe, parmi lesquelles l’Europe, l’Afrique et le Moyen-Orient.

L’OIT dénonce les politiques d’austérité « contre-productives », qui ont dégradé le marché de l’emploi sans parvenir à réduire significativement les déficits budgétaires.

L’organisation loue en revanche les politiques de relances pratiquée en Amérique Latine  et en Chine. Selon l’OIT, sur le continent sud-américain, elles ont permis de relancer l’emploi et de faire diminuer le risque d’insurrection sociale.

Laisser un commentaire