Euro : pour Platini, les hôteliers ukrainiens sont des « bandits »

Michel Platini n’y est pas allé de main morte pendant une conférence de presse à Lviv, dans l’ouest de l’Ukraine. Pour le président de l’UEFA, les hôteliers ukrainiens qui prévoient d’augmenter drastiquement le prix des nuits pendant l’Euro de football cet été, ne sont ni plus ni moins que des  « bandits et des escrocs ».

“On ne peut pas passer de 40 euros à 100 euros, à 500 euros comme ça du jour au lendemain, cela ne se fait pas (…) J’espère pour vous que les contrats de tous les hôteliers seront respectés, parce que sinon les gens ne viendront pas…Il y a des contrats qui ont été signés avec de nombreux hôtels, mais ils ne veulent pas respecter les contrats. J’espère que la justice ou la police ukrainienne fera le travail pour respecter les contrats” a déclaré l’ancien meneur de jeu de Saint-Etienne et de la Juventus.

Alors que 1,4 millions de touristes étrangers sont attendus pour l’Euro, l’augmentation des tarifs hôteliers devraient faire de l’Ukraine l’un des pays les plus chers du monde le temps de la compétition, alors qu’il s’agit de l’un des pays européens les plus pauvres.

A moins que le coup de gueule de Platini ne soit pris en considération. Boris Kolesnikov,  le vice-premier ministre, chargé de l’euro, a d’ores et déjà promis de prendre des mesures d’ici un mois.

Laisser un commentaire