Le groupe naval français DCNS mise sur le Canada

DCNS a-t-il raison de parier sur le Canada ? Le groupe naval hexagonal cherche actuellement à vendre dans ce pays où il  récemment ouvert un bureau, à Ottawa.  

Plus précisément, DCNS mise sur la vente de 12 frégates et deux navires Mistral qui intéressait le Canada dans le cadre de sa stratégie navale.

La Canada y consacrera au total un enveloppe de 25,8 milliards d’euros sur une durée évaluée entre 20 et 30 ans, mais il a déjà choisi des entreprises locales pour deux chantiers navals.

DCNS ne cherche pas à vendre ses appareils en tant que maître d’œuvre, mais à nouer des partenariats avec des industriels locaux portant sur des transferts de technologie.

D’après La Tribune, DCNS et en discussion avec  la société Irving pour la vente du design de la frégate Fremm.

Au sujet du navire Mistral, DCNS est en pourparlers avec le chantier naval Davie, au Québec, et le groupe d’ingénierie SNC-Lavalin.

La Canada va investir dans 2 navires de soutien interarmées. Reste à savoir si le Mistral sera l’heureux élu…

Laisser un commentaire