Airbus bientôt aux États-Unis?

Le New York Times l’a annoncé: le constructeur aéronautique AirBus serait sur le point ouvrir une usine d’assemblage en Alabama.

Le constructeur aéronautique européen Airbus, filiale d’EADS, a annoncé l’ouverture d’une usine d’assemblage aux États-Unis. Le construire a un projet ambitieux, s’implanter sur les terres de son rival américain Boeing.

L’avionneur européen prévoirait de s’installer à Mobile en Alabama (sud), pour y construire sa plus grande réussite commerciale l’A320. Ce projet répond au souhait d’Airbus d’être présent sur le plus gros marché mondial des monocouloirs, explique le quotidien américain, citant des sources proches du dossier.

Des détails devraient être annoncés dès lundi prochain. En attendant, un porte-parole d’Airbus a expliqué jeudi matin à l’AFP à Paris qu’« aucune décision n’est prise à ce jour ».

Si le projet se concrétise, il nécessitera un investissement de plusieurs centaines de millions de dollars dans un site voué à assembler chaque année des dizaines des populaires monocouloirs A320, des moyen-courriers d’une capacité de 150 passagers environ.

En délocalisant une partie de sa production de l’autre côté de l’Atlantique, Airbus fait « le pari que les compagnies américaines, qui ont pour beaucoup d’entre elles une flotte vieillissante, seraient incitées à considérer l’A320 « made in America » que par le Boeing 737 concurrent », selon le NYT.

Airbus et Boeing se répartissent à peu près équitablement le marché des monocouloirs dans le monde mais aux États-Unis Airbus ne détiendrait que 20% du marché des monocouloirs, le plus gros marché pour ce type d’avions.

« Aucune décision n’a été prise », a toutefois affirmé Stefan Schaffrath, porte-parole d’Airbus. Cependant, dans une interview publiée mercredi par le journal espagnol el Economista, le président exécutif d’Airbus Fabrice Brégier, a déclaré que le constructeur étudiait sérieusement l’éventualité d’un nouveau site.

Laisser un commentaire