Free leader du déploiement ADSL. Quid de la fibre optique ?

La publication de l’avancement du réseau ADSL en France met en avant une sorte de paradoxe au centre duquel il y a Free. Free investit, mais pas dans la fibre optique.

Alors que l’économie numérique ne pourra prochainement plus se passer du très haut début et que le gouvernement va dévoiler sa feuille de route pour la fibre optique en septembre prochain Free investit dans l’ADSL. Certes, ce n’est pas le seul opérateur à investir dans le réseau ADSL. SFR, Orange et Bouygues Télécom ne sont pas en reste, si ce n’est que les trois opérateurs historiques développent aussi leur réseau fibre optique.

De son côté, Free semble avoir complètement abandonné le déploiement de son réseau fibre optique. Une réalité qui se reflète dans les divers abandons et ruptures de contrat avec les syndics partout en France. Ainsi en juillet dernier, Free a dégroupé 49 nœuds de raccordement contre 34 pour SFR et 29 pour Orange. Les nœuds de raccordement, ce sont ces locaux techniques permettant de relier les abonnés ADSL à leurs opérateurs.

Free n’a pas le réseau le plus déployé (Orange France Télécom est en tête du classement) mais il reste celui qui déploie le plus son réseau. On pourrait donc se demander pourquoi Free déploie autant son réseau ADSL mais il est probable que la réponse soit, en réalité, sous notre nez : le VDSL2, une technologie qui pourrait être commercialisée et qui risque fortement de bloquer le développement du réseau fibre optique français.

Alors que les contenus et services liés aux nouveaux usages du numérique nécessitent toujours plus de bande passante, on peut s’inquiéter de cette persistance de certains opérateurs à ne pas investir dans la fibre optique.

Laisser un commentaire