“Barrez-vous” entame sa deuxième phase avec un appel à projets

“Barrez-vous !”. Depuis la parution de cette tribune dans Libération le 3 Septembre, la plupart des médias se sont saisis de la question de l’avenir des jeunes français. Loin d’être un simple feu de paille, l’article cosigné par Felix Marquardt, Mokless et Mouloud Achour laisse peu à peu la place à la deuxième phase de l’initiative : un appel à projets.

L’Express, France Culture, Arte… Ces dernières semaines, ils ont tous parlé de “Barrez-vous”. Incontestablement, la tribune cosignée par Felix Marquardt, fondateur des Dîners de l’Atlantique, Mouloud Achour, le chroniqueur de Canal + et le rappeur Mokless de la Scred Connexion, a créé le buzz et lancé un véritable débat au sujet de la place des jeunes dans la société française.

Les chiffres sont en effet accablants pour le pays: en France, comme dans le reste des pays de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE), les jeunes sont particulièrement exposés aux problèmes de chômage. Près d’un quart des 15-24 ans sont en recherche d’emploi. Selon des chiffres de l’Insee datant de 2010, 17,2 % des chômeurs ont moins de 29 ans.

Dans le même temps,  les jeunes sont souvent dans des situations professionnelles précaires. En effet, ils décrochent majoritairement des contrats à durée déterminée – intérim, contrats à durée déterminée et contrats aidés – notamment pour leur premier emploi. En 2010, 55 % des jeunes entre 14 et 25 ans travaillaient en contrat précaire.

Devant ce manque de perspectives, l’initiative « Barrez-vous » prend tout son sens et la deuxième phase encore davantage. En effet, les trois protagonistes proposent de financer et d’accompagner logistiquement les projets innovants et originaux qui leur seront soumis. Ces projets doivent, bien sûr, être orientés vers l’étranger tout en faisant rayonner la France.

Interrogé hier sur Beur FM, Felix Marquardt a affirmé qu’ils étaient actuellement en train de lever des fonds afin de proposer des bourses aux projets retenus. Ce soutien financier s’élèvera à des dizaines de milliers d’euros en fonction des besoins de chacun. Enfin, un des participants se verra invité au World Economic Forum de Davos afin de rencontrer de grands leaders mondiaux.

Une douzaine de projets ont déjà été reçus, preuve que les jeunes sont prêts à saisir cette chance et que l’esprit d’initiative est bien présent chez eux lorsqu’on leur en donne les moyens.

Laisser un commentaire