Des gisements offshores pour combler la dette de la Grèce?

Accablée par une dette abyssale, la Grèce  pourrait réduire en grande partie son endettement grâce une ressource inespérée : d’immenses gisements de gaz naturel et de pétrole encore inexploités, au large de la Crète.

D’après les conclusions d’une étude remise en juin au Premier ministre Antonis Samaras, ces gisements contiendraient des réserves de 3.500 milliards mètres cube de gaz naturel et de 1,5 milliard de barils de pétrole.

Leur exploitation pourrait rapporter à la Grèce 18,5 milliards par, soit un total de 464 milliards d’euros sur 25 ans. Presque la moitié de la dette globale du pays estimée à 1.000 milliards d’euros.

Cette manne financière ne sera cependant pas disponible à court terme car le début de l’exploitation ne pourra pas intervenir avant plusieurs années.

Une première étude, sur les risques sismiques, sera remise l’an prochain. Elle permettra d’en savoir plus sur l’étendue des réserves de ces gisements grecs. En attendant Athènes à lancé une procédure d’octroi de permis d’exploitation, d’après Reuters.

Laisser un commentaire