Laurence Parisot (Medef) et le «racisme anti-entreprise»

Après avoir utilisé l’expression « racisme anti-entreprise » dans une interview publiée cette semaine par l’Express, la présidente du Medef Laurence Parisot assume.

Revenant sur ses propos vendredi matin sur BFM/RMC, elle a déclaré que « le racisme anti-entreprise est quelque chose que ressentent tous les entrepreneurs français d’aujourd’hui, quels qu’ils soient, quelle que soit la taille de leur entreprise et le secteur d’activités dans lequel ils exercent ».

« Quand le maire de Toulouse ose utiliser l’expression de ‘patron voyou’, c’est du racisme » avait déclaré Parisot à l’Express.

L’expression de « patron voyou » avait été utilisée par Pierre Cohen qui dénonçait la suppression de 900 postes d’ici 2015 par Sanofi.

La patronne du Medef a également rappelé vendredi son opposition à l’alignement de la fiscalité du patrimoine sur celle du travail, ainsi que son opposition à la loi obligeant un industriel à céder une usine qui ferme, si cette usine est viable.

Laurence Parisot craint que cette loi ne réduise la marge de manœuvre des dirigeants d’entreprise et qu’elle effraie ceux qui voudraient s’implanter en France.

La présidente du Medef a lancé une mise en garde : « Attention : sans les entrepreneurs, il n’y a pas d’employeurs. Sans employeurs, il n’y a pas d’emplois ».

Laisser un commentaire