Stratégie Numericable : la complémentarité plutôt que la concurrence

Stratégie Numericable : la complémentarité plutôt que la concurrence
Foyers multi-écrans, usage en simultané, multiplication des cyberservices, ces nouvelles pratiques vont faire exploser les besoins en débit, et c’est imminent. Anticipant sur les besoins des consommateurs, Numericable fait de la fibre optique le cœur de sa stratégie et privilégie la complémentarité plutôt que la concurrence avec les autres opérateurs.

Il est loin le temps où les parents et leurs bambins regardaient ensemble l’écran de télévision, et rien que cela. Aujourd’hui, tablettes, Smartphones, ordinateurs intègrent les foyers. 206 millions de foyers équipés de tablettes, 3.1 millions équipés de TV connectables et 19.4 millions de personnes équipées de Smartphones, ces chiffres font qu’on compte en moyenne 5.5 écrans par foyer.
Non seulement les écrans se multiplient, mais ils sont aussi utilisés simultanément. Il devient très courant de regarder la télévision tout en surfant sur le net, vérifiant de temps à autres les push (Les nouvelles notifications mentionnées à l’utilisateur via l’affichage d’un rappel sur l’écran) des différentes applications de son Smartphones. « 74% des internautes utilisent un 2e écran devant la télévision » observe l’observatoire de la TV connectée (CSA – NPA Juin 2012).

Des nouvelles pratiques qui font mécaniquement croître les besoins en bande passante, et ce de manière exponentielle. Numericable a intégré cette évolution à sa stratégie de développement dont elle a fait part la semaine dernière à l’occasion d’une conférence de presse dédiée au dévoilement de ses résultats financiers. Le développement de la fibre optique est le choix logique destiné à répondre à ces nouveaux besoins.

Aujourd’hui, Numericable devance nettement la concurrence dans le domaine, puisque 4 500 000 foyers bénéficient d’un raccordement et que l’opérateur compte 532 000 abonnés à la fibre contre 123 000 chez Orange. Pour autant, Numericable ne compte apparemment pas sur cette avance pour creuser l’écart avec ses concurrents au détriment des consommateurs.

Pour répondre aux mieux aux nouveaux besoins en débit, Numericable prévoit 200 millions d’euros d’investissement, mais mise aussi sur une collaboration des collectivités locales, pour un déploiement nationale et non pas seulement dans les zones les plus peuplées. Surtout, l’opérateur a également axé sa stratégie sur la mutualisation du réseau. Plutôt que de faire entrer deux technologies en concurrence, Numericable veut partager le déploiement avec les autres opérateurs.

Une stratégie qui coïncide avec les vœux de Fleur Pellerin, qui souhaite la mise en place d’un « mix technologique », afin d’être en mesure  de couvrir les nouveaux besoins sur l’intégralité du territoire. Numericable a compris que la mobilisation commune des différents opérateurs était nécessaire à l’amélioration et à la pénétration du déploiement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.