Accélérations inexpliquées: Toyota devra verser 1,1 milliard de $

Le constructeur Toyota va devoir débourser 1,1 milliard de dollars pour mettre un terme aux poursuites judiciaires dont la firme est la cible aux États-Unis depuis le rappel, en 2010, d’un grand nombre de ses automobiles.

C’est suite aux rappels massifs de certains de ses véhicules, menés entre 2009 et 2010, que Toyota est devenue la cible de plaintes de la part de ses clients américains, mécontents des pertes économiques et de la baisse de valeur de leur automobile. 12 millions de véhicules ont en effet été rappelés pour des problèmes d’accélération involontaire qui auraient causé la mort d’une cinquantaine de personnes et des dizaines d’accidents.

Un problème technique qui aura aussi couté la place de numéro un mondial de l’automobile à l’entreprise japonaise. Bien que la responsabilité de Toyota dans cette affaire n’ai toujours pas été mise au clair, Christopher Reynolds, directeur juridique de la filiale américaine du groupe, affirme que l’entreprise veut “tourner la page sur ce problème juridique (…) dans le meilleur intérêt de notre entreprise, de nos employés, de nos concessionnaires et de nos clients [et pour] dédier plus d’énergie, de temps et de ressources à [notre] mission principale: fabriquer les meilleurs véhicules possibles“. La firme va débourser pour cela 1,1 milliard de dollars à destination des clients qui s’estiment lésés.

En plus de versements en numéraire à certains d’entre eux, les 1,1 milliard de dollars comprennent également des dépenses en programme de formation des conducteurs et un fond pour la recherche dans les technologies de sécurité automobile. Au total, selon le Wall Street Journal, entre les pertes de ventes, les poursuites judiciaires et les amendes, cette affaire aura couté quelques 3,1 milliards de dollars à Toyota.

Laisser un commentaire