Espagne : la loterie, filon lucratif pour l’Etat

En Espagne, l’État détient 100% des loteries et des paris d’État, qui connaissent un franc succès chez la population.

Plus qu’un jeu, la loterie de Noël espagnole, la plus lucrative au monde, est une tradition. Cette année, environ 2,7 milliards d’euros de billets ont été vendus. Pas question donc pour un État espagnol en pleine crise de lâcher ce filon en or.

Le Président de la loterie et des paris d’État (LAE), José Miguel Martinez, affirme que ces jeux sont « le visage aimable du fisc » espagnol, et qu’ils doivent se développer, « pour apporter plus de fonds à l’État sans nouveaux impôts ».  Ainsi, l’Espagne mise sur le jeu pour renflouer les caisses publiques.

Dans cette optique, le gouvernement actuel a inscrit une taxe inédite sur les gains des LAE dans son budget 2013 : 20% des gains supérieurs à 2500 euros seront prélevés. Grâce à cette taxe, l’État espère récolter environ 825 millions d’euros par an, alors que les gains n’étaient pas taxés auparavant.

Laisser un commentaire