Les vins du sud de la France s’exportent sur le marché Chinois

La première édition du salon international « ViniSud Asia » se déroule à Shanghai du 26 au 28 février. L’occasion pour les viticulteurs du sud de la France de conquérir le marché chinois.

Vins du Languedoc, de Provence, où Côtes du Rhône, les crus du sud sont en passe d’envahir la Chine. Sur les 345 exposants du salon « ViniSud Asia », 245 sont des producteurs français et 100 viennent du Languedoc-Roussillon.

Les exposants ont trois jours pour convaincre les Chinois d’adhérer au vin rouge de la région méditerranéenne. Pour cela, dégustations, master class et coins-cuisines sont mis en place pour faire tester l’harmonie des mets et des vins.

Les producteurs veulent avant tout séduire les cavistes et sommeliers de la Chine. Si les connaisseurs asiatiques apprécient les vins français, ils pourront les faire goûter à leur clientèle aisée.

Le Languedoc-Roussillon réussit son exportation. Le plus grand vignoble français a en effet multiplié par sept ses ventes en Chine en moins de cinq ans. Il devient le deuxième exportateur derrière les vins de Bordeaux.

Le prix moyen établi est également en hausse : il est aujourd’hui de 2,80 euros le col ( (source Sud De France développement) contre 1,80 il y a cinq ans.

Pour cette première édition de « ViniSud Asia » 5000 visiteurs sont attendus. Les vins de Province auront un autre défit à relever : faire aimer aux Chinois les vins rosés alors que leur préférence penche nettement en faveur du rouge.

 

 

 

Laisser un commentaire