Black-out dans le web finlandais

Demain, les sites web finlandais se mettront en grève, pour réclamer une réforme positive du droit d’auteur. Selon Acticstartup, un véritable black-out est prévu : les sites participants n’afficheront plus qu’une redirection vers une pétition, pour demander un assouplissement de ces droits.

En Finlande, les internautes se plaignent d’un contrôle excessif des téléchargements. En effet, la violation du droit d’auteur constitue une infraction criminelle, et est donc fortement punie. Avec ce jour de black-out, la réclamation va plus loin. Ce ne sont plus seulement les internautes qui réclament de nouveaux droits de copyright, mais les entreprises qui décident de fermer (pour la journée)  leur site.

La pétition fait suite à une polémique qui avait eu lieu l’année dernière. La police avait en effet perquisitionné la maison d’une jeune fille de neuf ans, et confisqué son ordinateur, parce qu’elle avait tenté de télécharger le dernier album d’une pop-star finnoise.

En signant cette pétition, les finnois demandent que la peine maximum pour du petit piratage soit une amende, et non plus un emprisonnement dont la durée peut aller jusqu’à deux ans. Ainsi, la police serait limitée dans ses méthodes d’enquête, et ne pourrait plus espionner les internautes, ou confisquer leurs biens.

Un autre des points abordés est la possibilité d’utiliser certaines œuvres sous copyright pour la recherche et l’enseignement. C’est le cas aux États-Unis, où le « fair use » est un ensemble de droits qui apportent des limitations au droit d’auteur, notamment dans les cas de l’enseignement, ou pour une «utilisation raisonnable ».

Pour faciliter la participation à ce black-out finlandais, une agence de développement a programmé un code en open-source, pour que les entreprises puissent facilement fermer leur site et rediriger vers la pétition. Un plug-in a également été créé sous Worpress.

Pour signer la pétition, c’est ici (site en finnois)

Laisser un commentaire