France : IBM pourrait supprimer 1200 postes

La filiale française du géant informatique IBM envisage la suppression de 1 200 postes d’ici deux ans sur un total de 9 700, selon les syndicats.

« La direction nous a dit que sa réflexion allait vers une nécessité de supprimer plus de 1.200 emplois sur deux ans », a affirmé Pierry Poquet, délégué central Unsa, premier syndicat du groupe.

D’après le Monde, il ne devrait pas s’agir d’un plan de licenciements secs, mais de départs volontaires qui s’inscrivent dans le cadre d’un plan de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences.

Selon Gérard Chameau, délégué central CFDT, IBM envisagerait de proposer des départs en retraite anticipée à 200 ou 300 salariés. « La direction a expliqué que le plan s’étalerait sur deux ans et qu’il serait peut être réduit si la situation est meilleure en 2014, » ajoute le syndicaliste.

Contactée par l’AFP, la direction n’a pas précisé le nombre de suppressions de postes. Mais dans un communiqué, elle a reconnu qu’un travail était « engagé pour parvenir à la nécessaire adaptation d’IBM France aux demandes de ses clients. »

Le 18 avril, IBM avait annoncé des résultats financiers inférieurs aux attentes. Le directeur financier, Mark Loughridge, avait émis la possibilité de suppressions d’emplois.

Laisser un commentaire