Réseaux sociaux : les employés devront donner leurs identifiants

Selon un projet de loi déposé aux États-Unis, les patrons vont pouvoir demander aux employés les mots de passe et identifiants qu’ils utilisent sur les réseaux sociaux.

En effet, un projet de loi appelé le Cyber Intelligence Sharing and Protection Act (CISPA) a été déposé le 30 novembre 2011 aux États-Unis. Il faciliterait l’accès aux données personnelles d’un internaute par les différentes agences gouvernementales, si celui-ci est soupçonné d’agir de manière criminelle sur les réseaux.

Cette loi a été conçue dans le but de faire face aux menaces informatiques. Cependant, un amendement  a été rajouté pour protéger les travailleurs. Or, celui-ci vient d’être refusé. Les patrons pourraient donc, en toute légitimité, obliger les employés à dévoiler leur identité virtuelle dans le cadre de leur travail.

Désormais, la loi doit être présentée au Sénat, mais le projet ne fait pas du tout l’unanimité. Il pourrait d’ailleurs y recevoir le veto d’Obama. La Maison-Blanche avait en effet annoncé que dans l’état actuel des choses (sans l’amendement, donc), les conseillers du président lui recommanderaient de poser son veto. Plusieurs groupes de défense des libertés individuelles ont également exprimé leur désaccord vis-à-vis de cette loi, notamment les Anonymous.

En France, la situation ne devrait pas se produire. Les lois sur la protection de la vie privée sont beaucoup plus contraignantes, et la CNIL (commission nationale de l’informatique et des libertés) rejetterait forcément ce genre de projet.

Laisser un commentaire