François Hollande en guerre contre les paradis fiscaux et les fraudes

François Hollande a annoncé, mercredi 10 avril, vouloir traquer les fraudeurs au fisc, mais aussi lutter contre les paradis fiscaux.

Depuis l’affaire des comptes cachés de Jérôme Cahuzac, le secret bancaire est dans la ligne de mire du gouvernement.

Le Président de la République souhaite lutter contre les fraudeurs au fisc. Pour se faire, les effectifs de la justice, de la police et de l’administration fiscale seront renforcés. Concernant la police fiscale, composée d’une vingtaine d’enquêteurs, l’augmentation prévue par le gouvernement triplera les effectifs.

François Hollande prévoit, en outre, la création d’un parquet ayant une compétence nationale sur les affaires de grande corruption et de fraude. Et l’instauration, au sein de la direction centrale de la police judiciaire, « d’un office central de lutte contre la fraude et la corruption ». Il sera doté “d’outils de procédure exceptionnels comme d’investigation », promet François Hollande.

Le gouvernement sera intransigeant concernant les paradis fiscaux. « Les paradis fiscaux doivent être éradiqués en Europe et dans le monde », déclare le Président.

De nombreuses mesures seront mises en place, comme l’obligation de transparence pour les banques mais aussi pour les grandes entreprises.

La France établira également, chaque année, une liste des paradis fiscaux. Cette liste existait déjà depuis 2010, mais elle sera dorénavant établie en fonction de l’effectivité des informations obtenues.

« Je n’hésiterai pas à considérer comme un paradis fiscal tout pays qui refusera de coopérer pleinement avec la France, » a proclamé le Président.

Le Chef de l’Etat soutient aussi les échanges automatiques d’informations au sein de l’Union Européenne, afin de lutter contre ces paradis fiscaux.

 

Laisser un commentaire