Politique énergétique européenne : Proglio rejoint les critiques

Henri-Proglio-EDF_pics_809Après les vives critiques formulées à l’encontre de l’Union européenne par 8 géants du secteur énergétique réunis à l’initiative du président de GDF Suez, Gérard Mestrallet, le PDG d’EDF, Henri Proglio, a également fait part de ses inquiétudes quant à la politique énergétique de Bruxelles.

Le 21 mai 2013, à l’occasion d’une réunion à Bruxelles, 8 entreprises européennes  ont signé un communiqué commun pour alerter sur la gravité de la situation dans laquelle le secteur se trouve et pour demander à l’Europe de réagir.

Le 29 mai, lors de son audition à l’Assemblée Nationale, le PDG du groupe public EDF, Henri Proglio, a fait part de son accord avec la plainte de ses homologues européens, dénonçant l’absence d’une politique énergétique européenne :

“Je déplore qu’en fait l’Europe n’existe pas au niveau de l’énergie, c’est une mosaïque. Chaque pays a sa politique, chaque pays a ses priorités, il n’y a encore une fois aucune coordination, on ne peut que progresser dans ce domaine”, a-t-il expliqué.

Le chef d’entreprise a également rejoint les signataires du communiqué sur le problème de la chute des prix de l’électricité en Europe. Selon lui, “aujourd’hui, le marché de l’électricité en Europe n’existe pas. C’est un faux marché qui est en fait le résultat d’arbitrage de subventions, puisque cette énergie qu’on a déjà payée par des subventions arrive lorsqu’on en a pas besoin et du coup détruit l’équilibre économique du marché”.

Laisser un commentaire