Politique énergétique européenne : Proglio rejoint les critiques

Henri-Proglio-EDF_pics_809Après les vives critiques formulées à l’encontre de l’Union européenne par 8 géants du secteur énergétique réunis à l’initiative du président de GDF Suez, Gérard Mestrallet, le PDG d’EDF, Henri Proglio, a également fait part de ses inquiétudes quant à la politique énergétique de Bruxelles.

Le 21 mai 2013, à l’occasion d’une réunion à Bruxelles, 8 entreprises européennes  ont signé un communiqué commun pour alerter sur la gravité de la situation dans laquelle le secteur se trouve et pour demander à l’Europe de réagir.

Le 29 mai, lors de son audition à l’Assemblée Nationale, le PDG du groupe public EDF, Henri Proglio, a fait part de son accord avec la plainte de ses homologues européens, dénonçant l’absence d’une politique énergétique européenne :

« Je déplore qu’en fait l’Europe n’existe pas au niveau de l’énergie, c’est une mosaïque. Chaque pays a sa politique, chaque pays a ses priorités, il n’y a encore une fois aucune coordination, on ne peut que progresser dans ce domaine », a-t-il expliqué.

Le chef d’entreprise a également rejoint les signataires du communiqué sur le problème de la chute des prix de l’électricité en Europe. Selon lui, « aujourd’hui, le marché de l’électricité en Europe n’existe pas. C’est un faux marché qui est en fait le résultat d’arbitrage de subventions, puisque cette énergie qu’on a déjà payée par des subventions arrive lorsqu’on en a pas besoin et du coup détruit l’équilibre économique du marché ».

Laisser un commentaire